Conduire le changement dans l’Ă©conomie de la connaissance : un guide #hypertextual

#Articles

Le 13 mars 2013

Cecil Dijoux est une personne que j’estime beaucoup, en particulier pour une de ses qualitĂ© que nous devrions tous travailler : l’humilitĂ©. Cela peut sembler de prime abord rĂ©ducteur mais disposer d’une expertise comme la sienne sur des sujets pointus tels que le LEAN, d’une visibilitĂ© doublĂ©e d’une lĂ©gitimitĂ© dans la sphère publique internationale via un […]
⏱Temps de lecture : 1 minute

Cecil Dijoux est une personne que j’estime beaucoup, en particulier pour une de ses qualitĂ© que nous devrions tous travailler : l’humilitĂ©. Cela peut sembler de prime abord rĂ©ducteur mais disposer d’une expertise comme la sienne sur des sujets pointus tels que le LEAN, d’une visibilitĂ© doublĂ©e d’une lĂ©gitimitĂ© dans la sphère publique internationale via un blog traitant du management & de la culture des organisations dans un monde interconnecté (#hypertextual), et dans le mĂŞme temps considĂ©rer n’ĂŞtre qu’un petit grain de sable dans le dĂ©sert de la connaissance qui est en perpĂ©tuel apprentissage donc loin d’ĂŞtre un expert en quoi que ce soit, avouez que ça a de quoi surprendre !

Cette humilitĂ© apporte beaucoup de valeur Ă  ses interventions, productions, accompagnements & cie car cette posture lui fait porter en permanence un regard critique sur ce qu’il fait tout en le poussant Ă  se remettre en question et Ă  trouver des moyens de faire mieux & diffĂ©remment (en particulier en regardant ce qui se fait ailleurs et en cherchant Ă  comprendre pourquoi ça fonctionne ou non).

Bref, tout ça pour dire que je suis heureux de vous faire dĂ©couvrir #hyperchange, ce petit guide sur la conduite du changement dans l’Ă©conomie de la connaissance que Cecil a Ă©crit.

Après avoir constatĂ© qu’il n’existait pas de guide sur la conduite du changement dans l’Ă©conomie de la connaissance, Cecil a dĂ©cidĂ© de faire sienne la devise de l’équipe de 37Signals « Scratch your own itches » (littĂ©ralement “grattez ce qui vous dĂ©mange”) explicitĂ©e en particulier dans leur ouvrage collectif Getting Real. C’est ainsi qu’est nĂ© ce premier e-book #hypertextual (parce qu’il y en aura certainement d’autres) dont une des finalitĂ©s est de rĂ©flĂ©chir sur les moyens que peuvent se donner les porteurs de projet de changement pour amĂ©liorer les chances de rĂ©ussite et Ă©viter (ou mieux gĂ©rer) les deux principales causes d’échec que Cecil a identifiĂ© : les lacunes thĂ©oriques et l’insuffisante confrontation au rĂ©el.

L’idée de ce petit guide est donc de proposer sous une forme synthétique (moins de 100 pages), un trait d’union entre la théorie (sous la forme d’une stratégie en quatre étapes inspirée des ouvrages principaux sur le sujet) et la pratique au quotidien (un ensemble d’actions alignées sur des principes de management).

Cet e-book est tĂ©lĂ©chargeable gratuitement et placĂ© sous licence Creative Commons by-nc-sa (vous ĂŞtes libres de partager et d’adapter ce travail tant que vous en rĂ©fĂ©rencez la source, que vous conservez ce niveau de licence et que vous ne l’utilisez pas dans un but commercial).

Je vous invite Ă  le tĂ©lĂ©charger (ici) et Ă  le lire, ce que j’ai commencĂ© Ă  faire il y a quelques jours petit privilĂ©giĂ© que je suis !

Fabien GrenetCofondateur de There is no spoon, Fabien est tout autant passionné par l'innovation et le numérique que par le jardinage. Il partage sa vision et son expérience sur Take the Red Pill, ainsi que ses expérimentations agricoles sur Le Potager Perché. There is no spoon est une agence écosystème fédérant des freelances partageant un même objectif : permettre d'accélérer les projets en exploitant les leviers du numérique (état d'esprit, méthodes, outils).