Destination entreprendre #15 : Marjorie Ravier & Manon Vonderscher

#Articles

Le 9 décembre 2013

PrĂ©sentation. Marjorie : Je suis Marjorie Ravier, mariĂ©e 2 enfants, Rennaise d’origine et après 17 ans sur Paris, j’habite Tours depuis 3 ans avec ma petite famille. Dans un premier temps, j’ai fait des Ă©tudes de comptabilitĂ© (BTS comptabilitĂ© et Gestion) et me suis rapidement rĂ©orientĂ©e vers le secteur de l’immobilier. Je suis diplĂ´mĂ©e de […]
⏱Temps de lecture : 1 minute
Marjorie & Manon

RĂ©sumĂ© : Toutes deux attirĂ©es par l’entrepreneuriat, il aura fallu que Marjorie et Manon se rencontrent en 2012 pour sauter le pas ensemble ! InstallĂ©es Ă  Tours, elles ont dĂ©cidĂ© de se lancer dans l’Ă©conomie du partage avec Adresse Ă  Ă©changer, leur site dĂ©diĂ© Ă  l’échange de maison et d’appartement en France et dans les DOM TOM. Depuis le 8 avril 2013, elles travaillent sans relâche pour faire dĂ©couvrir chaque jour Ă  leurs membres de nouvelles annonces dans chacune de nos très belles rĂ©gions de France.

Présentation.

Marjorie : Je suis Marjorie Ravier, mariée 2 enfants, Rennaise d’origine et après 17 ans sur Paris, j’habite Tours depuis 3 ans avec ma petite famille. Dans un premier temps, j’ai fait des études de comptabilité (BTS comptabilité et Gestion) et me suis rapidement réorientée vers le secteur de l’immobilier. Je suis diplômée de l’ESPI (Ecole Supérieure des Professions Immobilières) et plus particulièrement spécialisée dans le secteur de l’ADB : Administration De Biens, c’est à dire la gestion locative et la copropriété, où j’ai exercé pendant 15 ans. Mon dernier poste occupé est celui de « directrice d’agence », à Vincennes (94).

Manon : J’ai 25 ans, je suis née à Angers et je vis au cœur de Tours. Après une école de commerce et un master marketing j’ai fait mes armes dans le secteur du tourisme : guide d’hôtel vidéo en ligne, comité départemental du tourisme, agence de voyage réceptive… toutes les facettes du tourisme m’interpellent.

DĂ©clencheurs.

Marjorie : J’ai toujours eu la volonté d’entreprendre, probablement influencée par le fait que mes parents étaient commerçants. A 18 ans j’ai eu ma première idée : implanter des magasins dédiés aux confiseries à côté des cinémas, à 30 ans ma seconde idée était celle du home-stagging qui n’existait alors pas en France… A cette époque je n’ai pas eu le courage de me lancer. A l’aube de mes 40 ans, j’ai donc décidé de franchir le pas lorsque j’ai eu ma troisième idée : l’échange de maison en France.

Manon : Ma rencontre avec Marjorie ! L’entreprenariat m’attirait, mes parents étaient commerçants, mes études dans le commerce ont cultivé cette curiosité et lancer mon entreprise a toujours été un projet que je gardais dans un coin de ma tête. Quand j’ai rencontré Marjorie, elle m’a présenté son projet, on s’est immédiatement entendues, s’en sont suivies plusieurs semaines d’ateliers et lorsque Marjorie m’a proposé de m’associer, je n’ai pas hésité une seconde !

Premier fait d’armes.

Marjorie : Après de longs mois de réflexion, de peaufinage, mon associée et moi avons lancé notre site : www.adresse-a-echanger.fr, le 8 avril 2013, un site web dédié à l’échange de maison et d’appartement en France et dans les DOM TOM. Nous souhaitons donner envie aux français de (re)découvrir nos belles régions autrement.

Manon : Les premières inscriptions, les premiers appels des clients qui souhaitent des précisions sur l’échange de maison et le fonctionnement d’Adresse à Echanger restent des moments forts qui ont marqué le début de l’aventure!

RĂŞves.

Marjorie : Permettre aux français de partir plus souvent tout en préservant leur budget et en faisant de belles rencontres. L’échange de maison est parfois à l’origine de belles amitiés !

Manon : Pour Adresse à Echanger, le rêve (et on travaille beaucoup pour le réaliser) est de découvrir chaque jour de nouvelles annonces dans chacune des régions de France. Plus il y aura d’annonces, plus il y aura de choix pour les membres et de beaux moments à la clé. D’un point de vue perso, une fois que j’aurai exploré et apprécié chaque région de France, je rêve d’horizons lointains…

Échecs.

Manon & Marjorie : Il n’y a pas vraiment d’échec dans l’entreprenariat car quoi qu’il arrive on en tire toujours que du bon (d’ailleurs un proverbe chinois dit « Les opportunités nous apparaissent souvent déguisés en obstacle »). Pour autant c’est un chemin semé d’embuches à éviter. Nous devions mettre en ligne le site début janvier 2013. Nous avons galéré à trouver un nom qui nous plaise à toutes les deux. Une association professionnelle c’est comme dans un couple, il faut trouver des compromis. Sauf que pour un nom, il faut un vrai coup de foudre à 2 ! Nous avons redoublé d’imagination, créé encore et encore des ateliers brainstorming avec nos proches et enfin notre nom est né ! Cette petite épreuve, et bien d’autres, traversées ensemble, nous ont conforté dans notre association.

Conseil.

Marjorie : Pour moi, rien de pire que les regrets. Alors si l’envie, la volonté et la maturité d’un projet sont au rdv, il faut confronter ses idées auprès de ses proches, bien s’entourer et se lancer. Je n’ai pas la recette miracle mais j’aime bien une citation de Thomas A Edison : « …la façon la plus sûre de réussir est d’essayer une autre fois » !

Manon : Etre bien entouré ! Pour moi c’est fondamental d’avoir des proches qui soutiennent, critiquent, approuvent et questionnent les différents projets en cours. La remise en question est toujours un nouveau point de départ. Et puis surtout prendre régulièrement du recul, ça permet de faire le point et de se recentrer sur l’essentiel…

Inspirations.

Marjorie : Coté famille, mon père et mon frère, entrepreneurs passionnés me servent de modèle. Sinon, tout simplement mon entourage, mes amis, mon réseau sont autant de personnes qui m’inspirent, me boostent, me stimulent et m’accompagnent dans mon projet. Je n’ai pas à proprement parler de collègues (mis à part une super associée !), alors je m’inscris à des colunchings, des réseaux d’affaires, des networkings pour partager, échanger avec des personnes de profils, professions et cultures très variés, c’est très enrichissant.

Manon : Les entrepreneurs qui m’entourent au quotidien m’inspirent, que ce soit dans le domaine de la chaussure, du recrutement, de la communication, de l’esthétique, de la photo… les problématiques se rejoignent, les idées se partagent et la motivation repart de plus belle à chaque fois que l’on se voit ! A une plus grande échelle, Michel et Augustin reste bien sûr un véritable modèle en matière de communication, d’innovation et de recettes réussies 🙂

Actualité.

Manon & Marjorie : Actuellement on écrit avec amour des cartes de vœux à nos chers abonnés 🙂 On continue à se faire connaître à travers la France grâce aux réseaux sociaux et à nos escapades. Nous nous présentons auprès des commerçants locaux partageant nos valeurs de convivialité et d’échange (dépôt vente, café pour enfants, co-working…), c’est toujours l’occasion de faire de belles rencontres !

Demain.

Manon & Marjorie : En Janvier nous lançons le parrainage, l’idée c’est de pouvoir échanger avec la sœur de votre voisin, le cousin de votre collègue ou un ami d’ami. Ça renforce les liens, la confiance et l’envie et ça rapporte 10€ à chaque parrainage. Et depuis Novembre, nous participons au Co-Tuesday qui ont lieu un mardi par mois à Paris et rassemblent les acteurs de la consommation collaborative, alors n’hésitez pas à passer nous voir lors d’une prochaine édition !

What else ?

Manon & Marjorie : C’est Noël avant Noël, Adresse à Echanger offre l’abonnement annuel d’une valeur unitaire de 59 euros aux 5 premiers d’entre vous ! A vous les joies des escapades en France, il vous suffit d’inscrire le code  « Haikusages » dans la rubrique « inscription/offre promotionnelle » !!!!

 

 

Votre portrait sur Le mag’.fr !

Pour faire partie des portraits d’entrepreneur ou d’intrapreneur sur Le mag’, rien de plus simple, il suffit d’en faire la demande par email !

Fabien GrenetCofondateur de There is no spoon, Fabien est tout autant passionné par l'innovation et le numérique que par le jardinage. Il partage sa vision et son expérience sur Take the Red Pill, ainsi que ses expérimentations agricoles sur Le Potager Perché. There is no spoon est une agence écosystème fédérant des freelances partageant un même objectif : permettre d'accélérer les projets en exploitant les leviers du numérique (état d'esprit, méthodes, outils).