Destination entreprendre #6 : Mathilde de Bausset

#Articles

Le 7 octobre 2013

PrĂ©sentation. DiplĂ´mĂ©e de Sciences-Po, j’ai toujours voulu concilier mon attrait pour le monde associatif, mon envie d’ĂŞtre utile et ma formation en marketing. J’ai appris, au cours de mes expĂ©riences, que la façon la plus efficace de faire de la RSE est de la positionner au cĹ“ur de l’offre d’une entreprise. C’est pourquoi après mes […]
⏱Temps de lecture : 1 minute
mathilde-de-bausset

Résumé : Mathilde est une jeune entrepreneure qui a mis toute son énergie et ses compétences acquises à Sciences-Po au service de ses convictions en lançant Je vis mieux, une entreprise sociale mettant en relation les marques de la grande consommation avec des ménages ayant de petites ressources afin de leur donner un coup de pouce pour mieux faire face à leurs dépenses de consommation courante.

Présentation.

DiplĂ´mĂ©e de Sciences-Po, j’ai toujours voulu concilier mon attrait pour le monde associatif, mon envie d’ĂŞtre utile et ma formation en marketing. J’ai appris, au cours de mes expĂ©riences, que la façon la plus efficace de faire de la RSE est de la positionner au cĹ“ur de l’offre d’une entreprise. C’est pourquoi après mes Ă©tudes je me suis lancĂ©e dans l’aventure de l’entrepreneuriat social en fondant Je Vis Mieux, projet qui me ressemble Ă©normĂ©ment car il rassemble mes convictions.

DĂ©clencheurs.

A la sortie de Sciences-Po, le marchĂ© du travail Ă©tait difficile et je me suis très rapidement rendu compte que peu d’entreprises me permettraient de mettre ma formation en marketing au service de mes aspirations et des “causes” pour lesquelles je voulais m’engager. En observant les stratĂ©gies de “base de la pyramide” que certaines entreprises mettent en place dans les pays Ă©mergents et les tarifications sociales diverses en France, je me suis dit “Mais pourquoi ne pourrait on pas faire la mĂŞme chose ici, et adapter le prix de tous les produits du quotidien au pouvoir d’achat des gens” ? J’ai creusĂ© le sujet et, de fil en aiguille, une chose en entraĂ®nant une autre, je me suis laissĂ©e happer par mon projet !

Premier fait d’armes.

Mon premier chèque ! Quand j’ai dĂ©boursĂ© mon premier centime, j’ai eu l’impression de sauter une Ă©tape et de m’engager un peu plus loin dans mon projet. C’Ă©tait surtout très psychologique car le montant Ă©tait loin d’ĂŞtre exorbitant !

RĂŞves.

RĂ©concilier l’Ă©conomique et le social, profit et bĂ©nĂ©fice social, par la crĂ©ation de valeur partagĂ©e.

Échecs.

Il y a plein d’Ă©checs, plein de dĂ©ceptions, plein de petits coups durs dans une aventure entrepreneuriale. Le plus difficile n’est pas forcĂ©ment de trouver des solutions mais plutĂ´t de garder du recul, la tĂŞte froide et une grande confiance dans son projet !

Conseil.

Ne pas trop rĂ©flĂ©chir et ne pas avoir peur ! Les angoisses ne permettent pas d’avancer, elles sont plutĂ´t mĂŞme paralysantes. Il faut essayer pour ne pas avoir de regret (rien de pire que les regrets) et donner tout ce qu’on a dans le ventre ! Ensuite, ça marche ou ça ne marche pas, il faut accepter que tout ne dĂ©pend pas seulement de soi, je crois qu’on n’a jamais perdu Ă  essayer de toutes façons !

Inspirations.

J’ai toujours eu un petit faible pour Robin des bois !

Actualité.

Le lancement de Je Vis Mieux est tout frais (quelques semaines Ă  peine) : mon objectif est de faire connaĂ®tre notre site par tous moyens (partenariats, presse, partage de vidĂ©os, etc) et de recruter un maximum d’inscription en un minimum de temps !

Demain.

Demain c’est l’objectif mais c’est aujourd’hui que tout se joue (ce n’est pas un proverbe chinois) !

What else ?

Rendez-vous tous sur www.jevismieux.fr et parlez en autour de vous !

 

 

Votre portrait sur Le mag’.fr !

Pour faire partie des portraits d’entrepreneur ou d’intrapreneur sur Le mag’, rien de plus simple, il suffit d’en faire la demande par email !

Fabien GrenetCofondateur de There is no spoon, Fabien est tout autant passionné par l'innovation et le numérique que par le jardinage. Il partage sa vision et son expérience sur Take the Red Pill, ainsi que ses expérimentations agricoles sur Le Potager Perché. There is no spoon est une agence écosystème fédérant des freelances partageant un même objectif : permettre d'accélérer les projets en exploitant les leviers du numérique (état d'esprit, méthodes, outils).