Morning : Le compte qui réveille la banque (anciennement Payname)

⏱Temps de lecture estimé : 4 minutes

Pitch.

Note : ce portrait a été réalisé à l’époque ou Morning s’appelait encore Payname et se focalisait sur le paiement des services à la personne.

Payname est une application de paiement qui apporte des services et des garanties à chaque paiement. Ainsi, il est possible avec Payname de payer une personne qui vous a rendu service en intégrant toutes les formalités administratives et les cotisations sociales. En un seul clic, par exemple, votre femme de ménage est déclarée, assurée et payée. Et pour faire ce paiement, il faut juste l’email de la personne à payer (même si elle n’a pas de compte), le montant à lui verser et le nombre d’heures à lui payer. Payname va automatiquement calculer les cotisations dues, et réaliser toutes les formalités de déclaration pour des services entre particuliers légalisés. Mais aussi, pour des achats sur Leboncoin par exemple, Payname va sécuriser le paiement en ne débitant le compte de l’acheteur qu’à la remise/réception de l’achat, ou bien encore en permettant le paiement en trois fois. Nous proposons également à des locataires de payer leur loyer avec émission de la quittance.

Génèse.

Comme souvent, le projet résulte de plusieurs pivots. J’aime bien développer, tester, développer, … A force de va-et-vient, on arrive à trouver la bonne formule. Au départ j’étais sur un projet de place de marché de services entre particuliers, avec une brique de paiement à l’intérieur. Mais comme générer de l’audience sur une place de marché, et développer un système de paiement sont deux choses bien différentes, j’ai choisi de ne garder que la partie paiement. Et puis au fur et à mesure des demandes, j’ai élargi les paiements de services aux paiements d’achats entre particuliers, le paiement d’une facture à un autoentrepreneur, … Avec à chaque fois une position simple de : un paiement = un service

Ingrédient secret.

Souvent nos compétiteurs se contentent de réaliser des flux financiers d’un point A à un point B. La force, et la grande différenciation de payname est d’ajouter des avantages, des garanties et des services. On a une vraie culture du service. Par exemple, nous avons des conseillers en usage et expérience que l’on peut joindre par téléphone gratuitement. Le service est au coeur de notre approche.

Traction.

Nous sommes aujourd’hui présent sur la plupart des sites de services entre particuliers comme Sefaireaider.com, Frizbiz, Oxilia ou Jobbers. Maintenant nous allons proposer notre application aux vendeurs en ligne qui ne sont pas encore des e-commerçants.

Équipe.

L’équipe est composée d’une dizaine de personne à la fois en développement et en communication. Nous sommes accompagnés par Toulouse Métropole de la Frenchtech Toulouse dont je suis d’ailleurs un des ambassadeurs. L’équipe est plutôt expérimentée pour aller assez vite dans nos actions. L’objectif est d’atteindre 150 000 utilisateurs à la fin de l’année.

Marché.

Notre marché, se sont finalement les 80% de particuliers qui achètent/vendent des produits/des services entre particuliers par exemple en vendant sur Leboncoin ou cherchant une garde d’enfant sur Jobbers.com. Ces mêmes Français sont parfois inquiets au moment du paiement. Lors d’un achat à distance, qui envoi ? qui paye le premier ? Avec Payname le problème est résolu et sécurise le vendeur/l’acheteur.

Financement & modèle économique.

Notre modèle est relativement classique avec une commission de 1,9% sur chaque paiement. Nous nous finançons depuis le début en avril 2013 avec le soutien d’investisseurs avec notamment une belle opération de crowdfunding sur Wiseed. En étant une application de paiement entre particuliers, solliciter la foule pour se financer nous paraissant assez logique.

Échecs.

Par le passé, j’avais développé une très belle startup qui vendait des services de ménage en ligne. Mais une relation difficile avec des investisseurs m’a conduit à quitter la société que j’avais créé. Aujourd’hui j’ai appris que si l’investisseur investi sur un entrepreneur, l’entrepreneur doit aussi avoir confiance avec l’investisseur.

Demain.

Nous avons tout pour être un acteur majeur dans les services de paiement web et mobile. Et notre position service, nous apporte une énorme différenciation.

What else ?

On consomme beaucoup de capsule chez Payname … de cette célèbre formule. Beaucoup de caféine pour stimuler une équipe très engagée et impliquée dans un projet très ambitieux qui vous réserve quelques surprises dans les mois qui arrivent.

Fabien GrenetCofondateur de There is no spoon, Fabien est tout autant passionné par l'innovation et le numérique que par le jardinage. Il partage sa vision et son expérience sur Take the Red Pill, ainsi que ses expérimentations agricoles sur Le Potager Perché. There is no spoon est une agence écosystème fédérant des freelances partageant un même objectif : permettre d'accélérer les projets en exploitant les leviers du numérique (état d'esprit, méthodes, outils).