#Innovation / Pourquoi avoir lancé un framework combinant Marketing Mikoshi, Design Thinking et Lean Startup.

⏱Temps de lecture estimé : 6 minutes

Depuis 2011 nous accompagnons des équipes projets ayant conscience de la nécessité d’utiliser des méthodes non conventionnelles pour atteindre leurs objectifs rapidement et efficacement. Nous avons utilisé pour accélérer ces projets une grande variété de méthodes ou techniques d’innovation que nous avons commencé à hybrider en fonction du contexte et du besoin.

Petit à petit, nous en sommes venus à n’utiliser quasiment plus que la version hybridée de toutes ces méthodes ou techniques, version ressemblant plus à une boite à outils avec un fil directeur qu’à une méthode bien identifiée.

Nous avons alors décidé de transformer cette boite à outils interne en véritable framework structuré permettant à chacun d’utiliser à son niveau un ensemble d’outils et de processus accélérant les projets et l’innovation. C’est ainsi qu’est né Play. Hack. Succeed., notre framework d’innovation librement utilisable (licence creative commons by-nc-sa).

Notre constat : trop de méthodes expertes et pas assez de frameworks accessibles.

Durant les 8 dernières années nous avons utilisé de nombreuses méthodes et techniques d’innovation : Design UX, Design de service, Gamestorming, Diverses techniques de créativité, Théorie CK, Creative Problem Solving, Marketing Mikoshi, Customer Development, Lean Startup, Management de projet par enjeux, Management de projet agile, Business Model Design, Value Proposition Design, Design Sprint, Design Thinking, etc

Bien que ces méthodes et techniques d’innovation soient efficaces et probantes, nous nous sommes trouvés de plus en plus souvent face au même dilemme : pour les utiliser efficacement il faut en être expert. Hors quel était l’objectif des équipes que nous accompagnions : devenir expert d’une méthode ou faire avancer leur projet ? Faire avancer leur projet bien évidemment.

Nous avons alors commencé à vulgariser les grandes méthodes d’innovation que nous utilisions en les hybridant les unes aux autres, c’est à dire en intégrant des éléments ou techniques qui nous paraissaient plus accessibles en remplacement d’autres trop difficiles à s’approprier.

Suivant notre intuition, nous avons également entrepris de décortiquer ces grandes méthodes d’innovation dans l’objectif de les rendre abordables et facilement exploitables par des équipes non expertes.

Sans surprise nous avons d’abord constaté que ces méthodes reposent majoritairement sur le même schéma, le processus de design.

Elles s’appuient par ailleurs sur des exercices ou techniques de créativité proches voire identiques, elles sont difficilement utilisables dans un contexte différent tel qu’une réunion d’équipe de quelques heures par exemple, et enfin elles nécessitent d’être expert de la méthode ou de faire appel à un consultant facilitateur pour être parfaitement exploitées.

Notre objectif : permettre à chacun d’accélérer ses projets.

Nous avons ainsi commencé à formaliser une boite à outils facile à utiliser mais disposant néanmoins d’un fil directeur lui permettant d’être structurée. Fidèles à nos principes, nous avons testé cette nouvelle approche pendant plusieurs mois auprès de plus de 300 personnes, pour l’améliorer et la rendre à la fois plus robuste mais aussi la plus abordable possible.

Aujourd’hui, nous avons décidé qu’il était temps pour notre framework d’innovation Play. Hack. Succeed. d’être officiellement lancé et mis à disposition de tous. Il se compose d’un livret didactique facilitant son appropriation, de plus de 100 cartes d’exercices pour creuser en profondeur son projet et bientôt d’un chatbot facilitateur d’ateliers !

Sa force réside dans le fait qu’il peut être utilisé dans des contextes très différents, de l’entrepreneur individuel au manager qui souhaite organiser une réunion créative, en passant par l’équipe projet qui veut conduire son projet innovant de la manière la plus efficace qui soit.

Télécharger les cartes et le plateau

Comment l’utiliser ?

Voici quelques exemples permettant de tirer un maximum de valeur de Play. Hack. Succeed.

Pour animer une réunion créative.

Utilisez de préférence le plateau accompagné des cartes d’exercices, en classant les cartes par étapes et faces cachées.

Pour commencer distribuez à chaque participant un nombre de « points » et demandez leur de les répartir sur les 4 étapes du plateau (ajustez le nombre de points en fonction du temps disponible).

Ensuite, en procédant étape par étape, piochez une première carte et faites l’exercice ensemble en respectant le temps imparti. Procédez pour chaque étape autant de fois qu’il y a de points répartis.

À chaque passage d’une phase à l’autre, n’hésitez pas à prendre 10min pour formaliser de manière propre les éléments qui ont émergé lors des exercices.

En cas de difficulté face à un exercice, ou lorsqu’il ne reste plus de points sur une étape mais que vous sentez que le sujet mérite d’être encore éclairci, vous pouvez piocher une carte dans le tas « Joker » (5 maximum pour une session de 3h).

Pour faciliter un sprint d’innovation de quelques jours.

Utilisez de préférence le livret qui est conçu plus spécifiquement pour les sprints et les projets.

Répartissez de manière équitable le temps disponible sur les 4 étapes (exploration, design, expérimentation, stratégie), tout en pensant à réserver au moins 2h pour une session de « pitch » pour clôturer dans une bonne dynamique le sprint (vous pouvez d’ailleurs vous aider de notre autre livret Pitcher comme une startup).

Pour organiser une formation à l’innovation.

Utilisez le livret, le plateau et les cartes (vous vous concentrerez sur les 3 premières étapes du livret : exploration, design, experimentation).

Pour commencer, formez des groupes de 3-4 personnes et distribuez leur le livret en leur donnant 10 minutes pour lire les 10 premières pages.

Indiquez leur ensuite le temps dont ils disposent pour chacune des étapes, lancez le chronomètre et laissez les groupes travailler en autonomie tout en veillant à ce qu’ils ne soient jamais bloqués.

Pensez à réserver au moins 1h pour une session de « pitch » qui clôturera la formation dans une bonne dynamique (vous pouvez d’ailleurs vous aider de notre autre livret Pitcher comme une startup), ainsi qu’un temps de  rétrospective pour que chacun puisse partager ses enseignements et contribuer à l’appropriation par le reste du groupe des fondamentaux de cette formation en pédagogie active.

Fabien GrenetCofondateur de There is no spoon, Fabien est tout autant passionné par l'innovation et le numérique que par le jardinage. Il partage sa vision et son expérience sur Take the Red Pill, ainsi que ses expérimentations agricoles sur Le Potager Perché. There is no spoon est une agence écosystème fédérant des freelances partageant un même objectif : permettre d'accélérer les projets en exploitant les leviers du numérique (état d'esprit, méthodes, outils).